Archives de catégorie : Romans pour ados

Aurora Squad 1. Aurora rising

Auteurs : Amie Kaufman et Jay Kristoff

Maison d’édition : Knopf Books for Young Readers

Année de parution : 2019

________________________________________________________________________

Résumé :

Tout commence en 2380. Quelque part dans la galaxie, Tyler, «golden boy» de l’Académie Aurora, sauve Auri, la seule survivante d’un vaisseau disparu depuis plus de 200 ans. Geste héroïque qui lui coûtera non seulement le choix d’avoir la meilleure équipe jamais formée dans l’Académie, mais aussi, possiblement, sa vie. Accompagné de sa bande très— comment dire?— spéciale, il devra tout faire pour protéger Auri. Car, eh oui, elle semble être beaucoup plus importante qu’elle en a l’air et joue peut-être même un rôle au sein d’une guerre commencée il y a des millions d’années.

Critique :

Aurora rising n’est pas un roman pour tout le monde. Voilà, je l’ai dit.  En effet, Aurora rising est un livre de science-fiction léger. Le concept a été vu plusieurs fois, autant dans des romans que dans des films et séries télévisées. Les thèmes de science-fiction dans ce roman sont donc plutôt simples et prévisibles. Je ne le recommanderais donc pas à des personnes qui lisent et écoutent de la science-fiction depuis longtemps ou qui cherchent un roman plus sérieux. Or, étant une avide lectrice de romans fantastiques et ayant lu que très peu de romans de science-fiction, je peux affirmer que j’ai énormément apprécié cette lecture. Le meilleur mot pour décrire Aurora rising est, tout simplement, « amusant ». Eh oui, l’humour est formidable, et ce, sans tomber dans le vulgaire, ni dans l’infantilisme. Ce qui m’a plu le plus, par contre, sont les personnages. Ils sont effectivement tous uniques et attachants. Finalement, les combats, les vols armés et tous les rebondissements font d’Aurora Rising un roman qui se lit extrêmement rapidement. Bref, je ne le recommanderais pas à des lecteurs qui recherchent un roman avec des concepts de science-fiction poussés. Par contre, je peux affirmer que j’ai énormément apprécié cette lecture et que ce roman m’a donné le goût de me lancer dans ce genre littéraire.

Rédigée par Alexia Roussille, le 6 mai 2021.

Le chaos en marche 1. La Voix du couteau

Auteur : Patrick Ness

Maison d’édition : Candlewick Press

Année de parution : 2008

___________________________________________________

Résumé : 

Todd Hewitt est un jeune homme de 13 ans et le dernier enfant du village de Prentisstown, un village où tout être vivant, hommes et animaux, peuvent entendre les pensées des autres. Malheureusement, quelques années auparavant, toutes les femmes sont décédées, tuées par le « Bruit ». Du moins, c’est ce qui a été enseigné à Todd. En effet, après avoir fait la découverte d’une mystérieuse fille, il se doit de remettre en question tout ce qu’il sait. En compagnie de son chien Manchee et de la jeune fille, Viola, Todd doit prendre la fuite vers une ville qui, seulement quelques jours auparavant, lui était complètement inconnue.

Critique :

La Voix du couteau est un roman unique qui défie tous les clichés avec brio. Le style d’écriture plutôt spécial nous propulse complètement dans la tête de Todd, le personnage principal de l’histoire. Écrit à la première personne, l’accent très prononcé de Todd peut ne pas convenir à certains lecteurs. Par contre, tous les personnages, autant les personnages principaux et secondaires que les antagonistes, sont attachants, intrigants et très bien décrits. Parfois même épeurants tellement ils sont humains. De plus, La Voix du couteau présente des thèmes très intéressants comme l’amitié, la colonisation, les génocides, la mort et le féminisme, et les exploite d’une manière convenable pour des adolescents. Ce roman contient tout de même des scènes violentes, alors je ne le recommanderais pas aux plus sensibles. Personnellement, ce roman m’a laissé bouche bée, le cœur battant, les mains tremblantes. Je le recommande pour tous les lecteurs de romans d’action, de science-fiction et de thriller.

Rédigée par Alexia Roussille, 15 mai 2021.

Cruelles

Auteur : Cat Clarke

Maison d’édition : Éditions Laffont

Année de parution : 2013

________________________________________________________

Résumé : 

Alors qu’elle participe à un séjour scolaire, Alice King, âgée de 16 ans, se rend en Écosse. Ses espérances face à ce voyage étaient déjà faibles, néanmoins, Alice n’aurait jamais pu imaginer la tournure que prendraient les événements. Alice et sa meilleure amie Cass se retrouvent malheureusement coincées dans un chalet avec Polly, Rae et Tara, la pire d’entre toutes. Tara correspond bien au cliché de la fille populaire et méchante avec les autres pour son simple plaisir personnel. Toutefois, ce ne sera pas son jour de chance puisque Cass, avec l’aide de ses colocataires, profitera de cette occasion pour lui donner une leçon qu’elle n’est pas prête d’oublier. Les choses ne se sont malheureusement pas produites comme nous l’aurions pensé et Alice, Cass et les autres partageront un lourd secret ainsi qu’un énorme sentiment de culpabilité…

Critique :

Alice, la narratrice ressent beaucoup de culpabilité et son esprit est rempli d’émotions et de pensées diverses que nous pouvons ressentir dans l’écriture. J’ai surtout apprécié la façon dont j’avais l’impression de me retrouver dans l’esprit de la protagoniste et de ressentir ses inquiétudes, ses peurs. En effet, cette dernière doit vivre avec un mensonge qui l’empêche de vivre librement, se demandant chaque jour ce qu’il adviendra. Alice est une adolescente assez banale mais qui a vécu un événement qui l’est beaucoup moins. Ce n’est pas difficile pour le lecteur ou la lectrice de s’attacher au personnage puisque nous vivons dans la tête de celle-ci. Je me suis souvent demandé ce que j’aurais fait, comment je me serais sentie à sa place et c’est un sentiment qui a rendu ma lecture encore plus intéressante. Comme Alice est la narratrice, nous ne savons pas réellement ce qu’il se passe dans la tête de ses autres camarades qui ont vécu le drame avec elle, or cela ne gâche pas tant le récit. Évidemment, nous n’avons pas à nous contenter de se sentir stressé face aux circonstances. Au cours de l’histoire,  nous apprenons d’autres petits détails permettant d’enrichir le récit et de le rendre d’autant plus captivant. Ce que j’aime aussi de ce roman, c’est le fait que le personnage principal n’est pas nécessairement un héros et ne se considère pas comme tel. De nombreux éléments rendent ce livre passionnant, je vous le conseille fortement!

Rédigée par Ashley Maureen Simo Metietze le 25 avril 2021

Revanche

Auteur: Cat Clarke

Maison d’édition: Éditions Robert Laffont

Année de parution: 2012


Résumé : 

Jem est amoureuse de son meilleur ami Kai, mais elle n’est malheureusement pas la seule à préférer les garçons… C’était assez inattendu, mais elle finit par se faire à l’idée, après tout Kai est son meilleur ami depuis toujours. Un soir, donc, les deux meilleurs amis se rendent à une fête où tout le monde finit un peu ivre. Jem rentre seule chez elle alors que Kai reste introuvable. Le lendemain de la fête, une vidéo de Kai en compagnie d’un autre garçon se retrouve postée sur Internet. Ce dernier subit des attaques agressives alors qu’il n’aura jamais pu faire son coming-out, ne supporte plus tout cela et se suicide… Après avoir perdu son meilleur et unique ami, Jem prend la résolution de démasquer les coupables et de se venger. Toutefois, prête à tout, Jem s’attaque-t-elle aux bonnes personnes?

Critique:

Avec ce roman, ça ne prend que quelques pages pour être complètement captivé. Ce que j’aime le plus dans ce roman, c’est la façon dont l’auteure arrive à donner de nouvelles perspectives aux gens, aux situations. Dès le début, l’histoire est déjà un peu dite: le meilleur ami du personnage principal se suicide et celui-ci veut se venger de ceux qu’il considère coupables. Mais en réalité, l’intrigue ne se limite pas qu’à cela. Pour que son plan réussisse, Jem doit changer son image extérieure afin de s’immiscer dans le groupe des populaires: hypocrites, naïfs, ceux qui se pensent si supérieurs. Jem apprend tranquillement à les connaître après s’être créée cet idée de ces gens qu’elle ne connaissait pas réellement. Durant son enquête, Jem garde en tête l’idée de mettre fin à ses jours également après avoir venger Kai. Or, celle-ci ne se doute pas de toutes les découvertes qu’elle fera non seulement sur elle-même, mais également sur les autres. L’évolution psychologique du personnage est fluide et nous permet de facilement s’imaginer à sa place. Durant la lecture, on ne cesse de se demander si elle fait ce qu’il y a de mieux. Est-elle vraiment l’héroïne de cette histoire? Chacun à son idée et c’est l’un des points qui rend ce roman si intrigant. La fin est complètement bouleversante et même des années après avoir lu ce livre pour la première fois, je ne peux toujours pas m’en remettre. Ce livre m’a démontré que les gens ne correspondent pas toujours à l’image qu’on s’était faite d’eux: ils peuvent nous surprendre de bien des façons…

Rédigée par Ashley Maureen Simo Metietze, le 2 mars 2021

 

Le monde de Charlie

Auteur: Stephen Chbosky

Maison d’édition: Éditions Sarbacane

Année de parution: 1999


Résumé:

Dès sa rentrée au lycée, Charlie est perçu par les autres élèves comme un jeune garçon bizarre. Sensible et solitaire, Charlie n’a aucun problème à rester seul et se mettre à l’écart. Seul son professeur de littérature semble voir par-dessus tout cela et considère Charlie comme un prodige. Jusqu’au jour où celui-ci fait la rencontre de deux autres étudiants de son lycée, Patrick et Sam, qui le prendront sous leur aile et lui feront découvrir les plaisirs de la vie d’adolescents. L’amitié, la musique, la fête, les filles, l’amour: c’est tout un nouveau monde que Charlie découvre. Or, il aura à faire face à des souvenirs longtemps enfouis s’il veut réellement avancer…

Critique:

Vous avez probablement déjà entendu parler de ce célèbre roman et ce n’est pas pour rien puisque celui-ci a été adapté au cinéma, réalisé par Stephen Chbosky lui-même. Étant une grande lectrice depuis l’enfance, je peux affirmer que je considère jusqu’à présent Le monde de Charlie comme mon roman préféré. J’ai adoré des tas de livres, mais je pense que c’est celui-là qui m’aura le plus marqué. Charlie est, en effet, un personnage quelque peu difficile à décrire puisque si complexe et unique. Il est étrange, extrêmement sensible et possède une certaine manie à dire tout ce qui lui passe par la tête, mais reste pourtant si attachant. L’exécution du personnage rend la relation entre le lecteur et lui réelle et profonde même s’il n’est que fiction. En pleine période d’adolescence et de découvertes, ce sera une période intense pour Charlie et ses amis qui auront à faire face à des événements qui les révéleront à eux-mêmes. Chaque personnage ainsi que chacune de leur interaction et de leur relation sont écrites avec un réalisme, une sensibilité et une complexité rare. Laissez-vous plonger dans le monde des années 90, là où la musique et la littérature prenaient une grande place, le tout accompagné d’un jeune adolescent perdu qui, chaque jour, découvrira un peu plus le monde et lui-même…

Rédigée par Ashley Maureen Simo Metietze, le 8 décembre 2020

Divergence

Autrice : Veronica Roth

Maison d’édition : AdA Inc.

Année de parution : 2011


Résumé : 

Beatrice Prior vit dans un monde dystopique divisé en cinq factions différentes : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels et les Érudits. Lorsque les adolescents de cette société ont 16 ans, ils doivent choisir une des cinq factions lors d’une cérémonie. Et bientôt, ce sera le tour à Beatrice et son frère. Vivant dans la seule faction qu’elle a toujours connue, elle devra faire le choix de rester ou de partir. Grâce au test d’aptitude, elle est supposée avoir une idée plus claire. Mais d’autres épreuves l’attendent, la remettant en question, ainsi que les gens qui l’entourent elle et sa propre faction. Et, bien sûr, le tout ne serait pas complet sans une intrigue amoureuse.

Critique : 

Dès le premier chapitre du livre, je n’étais pas convaincue de ce monde dystopique où se trouvent les personnes. Mais, en persévérant et en donnant une chance au roman, j’ai fini par complètement adorer l’histoire.

C’est un roman détaillé. Par exemple, les personnes, les factions ou les scènes d’action jouissent de beaucoup de descriptions. Certes, il s’agit d’un roman de 450 pages exigeant un bon temps de lecture. Mais à mon avis, il vaut néanmoins vraiment la peine. J’ai eu du plaisir à suivre l’aventure de Beatrice ainsi que les nombreuses péripéties qui ponctuent sa vie.

Il y a eu quelques fois où j’ai dû relire pour bien comprendre l’intrigue, sans jamais, cependant, gâcher ma lecture. Une critique : je trouve que la romance vécue par la protagoniste un peu inusitée. Mais c’est quand même une relation saine et mignonne.

Le roman nous laisse sur divers questionnements : pourquoi le monde est-il devenu une dystopie ? De qui les Audacieux protègent-ils la population ? Que se trouve-t-il de l’autre côté de « la clôture » ? Des interrogations qui ne font que nous donner envie de lire le second tome !

Rédigée par Guinaëlle Destiné, 8 Janvier 2020

L’héritier de Merlin

Auteure : Élodie Loisel

Maison d’édition : ADA

Année de parution : 2015


Résumé :

L’histoire est celle de Kenric Amoretti, un jeune archédois qui vit seul avec sa mère, son père l’ayant abandonné avant même sa naissance. Lors d’une sortie avec ses amis, il se fait kidnapper par des hommes habillés en noir. À partir de ce moment, Kenric va voir sa vie complètement transformée. Il va apprendre que la forêt de Pompéi cache une autre forêt où cohabitent les créatures féeriques : Brocéliande. Là- bas se trouve une société de druides vieille de plusieurs millénaires. Il va devoir y apprendre, avec cinq autres garçons, à devenir un druide. Lors de sa formation, il apprendra, notamment, à maîtriser les éléments, apprendre le secret des différentes plantes et apprendre à lire les signes.

Critique :

J’ai adoré le premier des quatre tomes de la série Le secret des druides. En effet, le rythme du roman est très bien soutenu. L’intrigue est excellente et bien ficelée. Les personnages sont attachants et chacun a ses propres traits physiques et psychologiques. Les revirements sont nombreux et inattendus. Ce que j’ai vraiment aimé dans ce roman est que tout au long du récit, l’auteure nous parle des druides que tout le monde connait, comme Panoramix. De plus, l’auteure nous raconte, à travers les différents professeurs de Brocéliande, l’histoire des druides. La finale de ce roman est d’autant plus fascinante qu’inattendue. Le mystère plane sur le livre de la première à la dernière page et l’auteure s’amuse à nous donner ses informations au compte-gouttes en plus de nous mettre sur des fausses pistes continuellement. Je lui donnerais une note de 4/5 car je n’ai pas vraiment été séduit par les premières pages du roman, bien que le préambule mette l’eau à la bouche. Cependant, je dois dire qu’après avoir lu les 20 premières pages que je trouve un peu moins intéressantes, on tombe ensuite dans le rythme et la lecture se fait toute seule.

Rédigée par Samuel Dumas, le 2 novembre 2019.

Un couteau sur la neige

Auteur : Maryse Pelletier

Maison d’édition : Soulières

Année de parution : 2010


Résumé : Une terrible tragédie s’est produite à l’école secondaire Morency. Un jeune libanais de quinze ans du nom Hachim Azari, alias Couscous, a été victime d’une tentative de meurtre. Un début d’altercation qui tourne au cauchemar, des jeunes bouleversés, des parents dévastés, une histoire d’intimidation et de taxage et une affaire compliquée à déchiffrer. Qui a débuté le conflit? Qui est le coupable? Qui sont les témoins? Il y a Francis, un petit blond timide. Mais un bon ami de Hachim aurait -il pu faire une chose pareille à un de ses meilleurs amis?

Critique : J’ai adoré le livre car je raffole des livres policiers. Les péripéties et les scènes de reconstitution étaient géniales. Au début, j’ai surestimé ce livre car la couverture n’était pas très attrayante. Mais dès que j’ai commencé à lire, je ne pouvais plus m’arrêter tant c’était captivant. De plus, j’aime le fait que les personnages soient différents les uns des autres. En somme, un couteau sur la neige est un livre à lire attentivement. À tout moment, un nouveau suspect peut apparaître, et les intensifiant le suspense. Par contre, j’aurais préféré plus de réalisme du côté des réactions des parents face à l’intrigue, de même que j’ai observé des incohérences à certains moments du livre quant aux caractéristiques des personnages.

Rédigée par Perla Hasa le 19 octobre 2019

Le journal de Dylane 3. La barbe à papa rose

Auteure: Marilou Addison

Maison d’édition : BOOMERANG

Année de parution : 2016


Résumé: 

Dylane est une adolescente de 14 ans qui n’a pas une vie tranquille. Elle est en couple avec Florian, un beau jeune homme bilingue qu’elle connaît grâce au conjoint de sa mère, faisant de lui son demi-frère. Ils ont passé beaucoup de temps ensemble avant de tomber fou amoureux l’un de l’autre… Ou peut-être pas! De plus, sa cousine Mira veut à tout prix être avec Dylane dans un soi-disant « club de décoration pour les fêtes importantes » à leur école. Elle devient donc une lourde tâche additionnelle sur les épaules de Dylane, qui en voit de toutes les couleurs. Comme si tout cela n’était pas suffisant, Colin, son meilleur ami, devient de plus en plus distant avec elle, ce qui l’inquiète beaucoup. Comme toujours, ses frères ne lui facilitent pas la vie avec leurs plaisanteries, sans parler de la nouvelle blonde de son père.

Critique :

J’ai beaucoup aimé ce livre car le personnage principal, Dylane, est attachante et rend les situations loufoques en galéjade. Aussi, dans chacun des romans, l’auteure a pris soin d’y incorporer des recettes de desserts alléchantes. J’adore le fait que Dylane et Colin, son meilleur ami, soient en froid car cela crée un suspense intéressant, rendant le livre captivant. Par contre, j’aurais personnellement enlevé quelques parties du livre où il est question de son amie Annabelle, conjointe de l’ex de Dylane, Malik. Dylane se sent un peu jalouse de cette situation et je trouve ces passages répétitifs. Le livre reste malgré tout super intéressant à lire, notamment grâce au format utilisé par l’auteure, soit le journal intime. J’aime avoir le sentiment de lire le journal intime d’une autre personne et de pouvoir comparer les péripéties vécues sans nécessairement se sentir jugée.

Rédigée par Perla Hasa, 15 Octobre 2019

Red Rising

Auteur : Pierce Brown

Maison d’éditions : Hachette romans

Année de parution : 2014


Résumé :

Darrow est un Rouge, un individu de la caste la plus basse. Il vit dans un monde où les Ors, des êtres supérieurs et puissants, dirigent la Société. Même s’il occupe une place déplorable au sein de la Société, Darrow ne conteste pas l’emprise exercée par ses dirigeants. Puis, un évènement tragique se produit et lui ouvre les yeux. Le jeune homme cesse de se voiler la face et décide d’agir. Pour mieux détruire les Ors de l’intérieur, il n’a pas d’autre choix que d’en devenir un.

Critique :

J’ai beaucoup apprécié le système de castes avec les couleurs. Ces dernières sont toutes composées d’individus exerçant un métier dans un domaine prédéfini. Mais, comme dans toutes les dystopies, il existe une hiérarchie sociale et une injustice au sein des couleurs. Les Ors vivent dans l’insouciance et détiennent un pouvoir immense sur les autres couleurs. Selon moi, l’auteur a bien exploité ce concept. Le personnage principal, Darrow, veut mettre un terme à cette inégalité. Sa transformation est impressionnante. Au tout début, lorsqu’il est un Rouge, il est craintif à la seule idée de s’opposer aux idéaux de la Société. Mais plus il avance et évolue chez les Ors, plus il devient mûr et endurci. Il gagne du courage et de l’assurance.

L’intrigue et le déroulement de l’histoire sont excellents, mais certains passages sont superflus. Durant ma lecture, il m’est arrivée de perdre le fil ou de vouloir passer quelques pages. Mais, malgré cela, Red Rising est un roman incroyable, chargé en émotions et en rebondissements.

Rédigé par Rose Lawson, 13 octobre 2019