Tous les articles par administrateur

Aurora Squad 1. Aurora rising

Auteurs : Amie Kaufman et Jay Kristoff

Maison d’édition : Knopf Books for Young Readers

Année de parution : 2019

________________________________________________________________________

Résumé :

Tout commence en 2380. Quelque part dans la galaxie, Tyler, «golden boy» de l’Académie Aurora, sauve Auri, la seule survivante d’un vaisseau disparu depuis plus de 200 ans. Geste héroïque qui lui coûtera non seulement le choix d’avoir la meilleure équipe jamais formée dans l’Académie, mais aussi, possiblement, sa vie. Accompagné de sa bande très— comment dire?— spéciale, il devra tout faire pour protéger Auri. Car, eh oui, elle semble être beaucoup plus importante qu’elle en a l’air et joue peut-être même un rôle au sein d’une guerre commencée il y a des millions d’années.

Critique :

Aurora rising n’est pas un roman pour tout le monde. Voilà, je l’ai dit.  En effet, Aurora rising est un livre de science-fiction léger. Le concept a été vu plusieurs fois, autant dans des romans que dans des films et séries télévisées. Les thèmes de science-fiction dans ce roman sont donc plutôt simples et prévisibles. Je ne le recommanderais donc pas à des personnes qui lisent et écoutent de la science-fiction depuis longtemps ou qui cherchent un roman plus sérieux. Or, étant une avide lectrice de romans fantastiques et ayant lu que très peu de romans de science-fiction, je peux affirmer que j’ai énormément apprécié cette lecture. Le meilleur mot pour décrire Aurora rising est, tout simplement, « amusant ». Eh oui, l’humour est formidable, et ce, sans tomber dans le vulgaire, ni dans l’infantilisme. Ce qui m’a plu le plus, par contre, sont les personnages. Ils sont effectivement tous uniques et attachants. Finalement, les combats, les vols armés et tous les rebondissements font d’Aurora Rising un roman qui se lit extrêmement rapidement. Bref, je ne le recommanderais pas à des lecteurs qui recherchent un roman avec des concepts de science-fiction poussés. Par contre, je peux affirmer que j’ai énormément apprécié cette lecture et que ce roman m’a donné le goût de me lancer dans ce genre littéraire.

Rédigée par Alexia Roussille, le 6 mai 2021.

Le chaos en marche 1. La Voix du couteau

Auteur : Patrick Ness

Maison d’édition : Candlewick Press

Année de parution : 2008

___________________________________________________

Résumé : 

Todd Hewitt est un jeune homme de 13 ans et le dernier enfant du village de Prentisstown, un village où tout être vivant, hommes et animaux, peuvent entendre les pensées des autres. Malheureusement, quelques années auparavant, toutes les femmes sont décédées, tuées par le « Bruit ». Du moins, c’est ce qui a été enseigné à Todd. En effet, après avoir fait la découverte d’une mystérieuse fille, il se doit de remettre en question tout ce qu’il sait. En compagnie de son chien Manchee et de la jeune fille, Viola, Todd doit prendre la fuite vers une ville qui, seulement quelques jours auparavant, lui était complètement inconnue.

Critique :

La Voix du couteau est un roman unique qui défie tous les clichés avec brio. Le style d’écriture plutôt spécial nous propulse complètement dans la tête de Todd, le personnage principal de l’histoire. Écrit à la première personne, l’accent très prononcé de Todd peut ne pas convenir à certains lecteurs. Par contre, tous les personnages, autant les personnages principaux et secondaires que les antagonistes, sont attachants, intrigants et très bien décrits. Parfois même épeurants tellement ils sont humains. De plus, La Voix du couteau présente des thèmes très intéressants comme l’amitié, la colonisation, les génocides, la mort et le féminisme, et les exploite d’une manière convenable pour des adolescents. Ce roman contient tout de même des scènes violentes, alors je ne le recommanderais pas aux plus sensibles. Personnellement, ce roman m’a laissé bouche bée, le cœur battant, les mains tremblantes. Je le recommande pour tous les lecteurs de romans d’action, de science-fiction et de thriller.

Rédigée par Alexia Roussille, 15 mai 2021.

La Nuit des temps

Auteur : René Barjavel

Maison d’édition : POCKET

Année de parution : 1968

_______________________________________________

Résumé : 

La nuit des temps est un livre dont l’histoire porte sur le sujet de la science-fiction. Les personnages principaux sont le Docteur Simon,  qui est le personnage principal du roman. C’est le médecin de la mission française en Antarctique qui découvre le signal sous la glace. Il y a aussi Eléa, femme d’une grande beauté. Simon et son équipe partiront en Antarctique dans le cadre de leur travail pour étudier les vents solaires. Ils y trouveront des signaux, dont l’origine est, cependant, sous la glace. Ils creuseront donc et feront la plus grande découverte au monde.

Critique : 

La Nuit des temps est un roman traitant du thème de la science-fiction et, à ma grande surprise, ce roman conçu tout de même en 1968 a très bien vieilli. Selon moi, cette œuvre contient tout ce qu’une bonne histoire doit contenir. Par exemple, le roman contient des histoires d’amour et la principale est celle entre les deux personnages principaux, Simon et Eléa. De plus, ce roman présente une diversité culturelle incroyable! Tout au long de l’histoire, les personnages sont des scientifiques de partout à travers le monde, en mission en Antarctique. Je trouve également que cette œuvre se lit facilement, même si elle fait 410 pages, grâce à la façon dont l’énigme est ficelée. Pour continuer, La Nuit des temps est un livre que j’ai beaucoup apprécié, car l’intrigue est très accrocheuse et les lecteurs se sentent plongés dans l’histoire lors de la lecture. Pour finir, je recommande cette lecture à quiconque cherche un livre de science-fiction alliant le passé et le futur à la fois.

Rédigée par Emrick Jean-Paul, lundi le 10 mai 2021. 

 

 

Le Crime de l’Orient-Express

Auteur : Agatha Christie

Maison d’édition : Édition du masque

Année de parution : 2017

_______________________________________________________________________

Résumé : 

Hercule Poirot, le plus grand détective au monde, se retrouve bloqué à bord de l’Orient-Express, un train de luxe qui traverse l’Europe mais en panne en Yougoslavie, où une tempête de neige fait rage. Parallèlement, le corps d’un Américain sauvagement assassiné à coup de couteau est retrouvé à bord. Qui parmi la princesse russe, l’Américain fantasque, le colonel de retour des Indes, le couple de Hongrois distingués ou encore le propre secrétaire de la victime, aurait pu tuer cet homme?

Critique :

J’ai particulièrement aimé ce livre grâce à la complexité du récit. En effet, tout au long du roman, divers personnages nous sont présentés et tous  sont susceptibles d’avoir commis le meurtre de l’Américain.  Leurs alibis sont complexes et se complètent grâce aux alibis les uns des autres, comme un casse-tête. Lorsque je lisais, je n’arrivais pas à saisir qui, parmi tous ces passagers, auraient  pu commettre le crime. Je me suis creusée la tête maintes fois, sans succès. Puis,  le moment tant attendu est enfin arrivé. Le mystère résolu, c’est à ce moment que j’ai finalement compris. Tout était devenu clair : la clé de l’intrigue avait pourtant toujours été sous mes yeux!

Rédigée par May-Lynn Jean-Louis, le 25 avril 2021.

Le passager

Auteur : Patrick Senécal

Maison d’édition : ALIRE

Année de parution : 1995

___________________________________________________________________________

Résumé : 

Le passager relate l’histoire d’un jeune homme du nom d’Étienne Séguin, âgé de 28 ans. Professeur de littérature au cégep de Drummondville, il doit se rendre au travail quotidiennement en utilisant l’autoroute 20. Un beau jour, il rencontre le personnage le plus important de l’histoire, Alex Salvai, un auto-stoppeur auquel il rend service. Les deux hommes auront plusieurs longues conversations et Étienne réalisera qu’Alex, sa nouvelle connaissance, sort de l’ordinaire et semble même familier.

Critique : 

Patrick Senécal est un auteur québécois que j’affectionne particulièrement puisque j’ai eu la chance de lire plusieurs de ses œuvres, dont Oniria et Le Passager. Quoi dire de cet auteur, outre qu’il soit tout simplement incroyable! Le Passager a été une œuvre que j’ai honnêtement beaucoup aimée grâce à son histoire, son intrigue et son incroyable dénouement. De plus, l’histoire est écrite magnifiquement bien. Pour commencer, j’ai trouvé que l’histoire de ce livre était très originale car elle touche à un traumatisme physique qu’Étienne a vécu plus jeune. Ensuite, son intrigue est également intéressante par le fait qu’elle traite de plusieurs meurtres dont Alex serait présumément l’auteur, sans toutefois que nous puissions réellement connaître la vérité, Étienne étant le seul à la connaître. La pression deviendra-t-elle trop grande pour ce dernier? Pliera-t-il? Alex est-il vraiment l’auteur de tous ces crimes ?  La fin est imprévisible, tant les retournements de situation sont nombreux. Pour terminer, Le Passager est un roman comptant plus de 200 pages qui se lisent très facilement.

Rédigée par Emrick Jean-Paul, le 27 avril 2021. 

 

Cruelles

Auteur : Cat Clarke

Maison d’édition : Éditions Laffont

Année de parution : 2013

________________________________________________________

Résumé : 

Alors qu’elle participe à un séjour scolaire, Alice King, âgée de 16 ans, se rend en Écosse. Ses espérances face à ce voyage étaient déjà faibles, néanmoins, Alice n’aurait jamais pu imaginer la tournure que prendraient les événements. Alice et sa meilleure amie Cass se retrouvent malheureusement coincées dans un chalet avec Polly, Rae et Tara, la pire d’entre toutes. Tara correspond bien au cliché de la fille populaire et méchante avec les autres pour son simple plaisir personnel. Toutefois, ce ne sera pas son jour de chance puisque Cass, avec l’aide de ses colocataires, profitera de cette occasion pour lui donner une leçon qu’elle n’est pas prête d’oublier. Les choses ne se sont malheureusement pas produites comme nous l’aurions pensé et Alice, Cass et les autres partageront un lourd secret ainsi qu’un énorme sentiment de culpabilité…

Critique :

Alice, la narratrice ressent beaucoup de culpabilité et son esprit est rempli d’émotions et de pensées diverses que nous pouvons ressentir dans l’écriture. J’ai surtout apprécié la façon dont j’avais l’impression de me retrouver dans l’esprit de la protagoniste et de ressentir ses inquiétudes, ses peurs. En effet, cette dernière doit vivre avec un mensonge qui l’empêche de vivre librement, se demandant chaque jour ce qu’il adviendra. Alice est une adolescente assez banale mais qui a vécu un événement qui l’est beaucoup moins. Ce n’est pas difficile pour le lecteur ou la lectrice de s’attacher au personnage puisque nous vivons dans la tête de celle-ci. Je me suis souvent demandé ce que j’aurais fait, comment je me serais sentie à sa place et c’est un sentiment qui a rendu ma lecture encore plus intéressante. Comme Alice est la narratrice, nous ne savons pas réellement ce qu’il se passe dans la tête de ses autres camarades qui ont vécu le drame avec elle, or cela ne gâche pas tant le récit. Évidemment, nous n’avons pas à nous contenter de se sentir stressé face aux circonstances. Au cours de l’histoire,  nous apprenons d’autres petits détails permettant d’enrichir le récit et de le rendre d’autant plus captivant. Ce que j’aime aussi de ce roman, c’est le fait que le personnage principal n’est pas nécessairement un héros et ne se considère pas comme tel. De nombreux éléments rendent ce livre passionnant, je vous le conseille fortement!

Rédigée par Ashley Maureen Simo Metietze le 25 avril 2021

Le meurtre de Roger Ackroyd

Auteur : Agatha Christie

Maison d’édition : Jc Lattès

Année de parution : 2016

__________________________________________________________

Résumé :

Il y a un an, le mari de Mme Ferrars est mort d’une gastrite aiguë. Malgré tout, les gens pensent que le mari de Mme Ferrars serait mort non pas d’une gastrite aiguë mais plutôt d’empoisonnement par l’arsenic, car les symptômes sont les mêmes. Ensuite, hier, Mme Ferrars est morte d’une trop forte dose de Véronal (acide diéthylbarbiturique). Puis, aujourd’hui, M. Ackroyd a été assassiné. Mais quelle est la raison? Lui et Mme Ferrars s’entendaient pourtant bien, surtout après la mort du mari de cette dernière. Le célèbre Hercule Poirot entre alors en scène pour résoudre ce curieux mystère.

Critique :

J’ai adoré le roman Le meurtre de Roger Ackroyd par Agatha Christie, principalement à cause de l’originalité du récit. En effet, tout au long de ma lecture, je lisais le livre à partir des pensées d’un des personnages que je croyais être un simple observateur. Le meurtre, ses inquiétudes, sa vie familiale, là où il habitait, etc. J’ai cru, pendant un bref moment, qu’il était le personnage central de l’histoire, jusqu’aux derniers chapitres du livre. Le choc fut si grand que j’ai dû m’arrêter de lire pendant quelques minutes. Je n’en revenais pas. J’avais, au fil du récit, pensé avoir trouvé qui était le coupable, celui qui avait tué Mr Ackroyd, mais le vrai coupable était un personnage que je ne pensais jamais avoir soupçonné. À votre tour d’être surpris par un dévouement imprévisible!

Rédigée par May-Lynn Jean-Louis, 11 avril 2021

Pays sans chapeau

Auteur : Dany Laferrière

Maison d’édition : Boréal

Année de parution : 1996

________________________________________________________________

Résumé :

Dany Laferrière, auteur du bien connu roman Pays Sans Chapeau, est le protagoniste principal de son histoire qui relie superstition d’Haïti et la vie de l’auteur à la fois intrigante et étrange par moment. Pays Sans Chapeau fait l’histoire du retour de l’auteur dans son pays natal qui est Haïti après vingt longues années passées à l’étranger, loin de sa famille et de ses amis. Il se rend compte assez rapidement que rien n’a vraiment changé dans son pays d’origine en apparence. La pauvreté règne à son arrivée comme elle régnait à son départ. Par contre, les proches de Dany Laferrière sont toujours restés les mêmes après vingt ans et attendaient son retour avec impatience.

Critique :

Dany Laferrière est un auteur que j’ai personnellement eu la chance de découvrir cette année dans le cadre d’un projet scolaire avec son œuvre qui se nomme Pays Sans Chapeau. Cette œuvre est fort probablement une de mes favorites que j’ai pu lire dans ma vie. J’ai adoré ce livre car l’histoire prend part à Haïti, qui est aussi mon pays natal, tout comme celui de l’auteur. C’est donc un pays que j’affectionne particulièrement. Sans parler de l’écriture utilisée par l’auteur dans ce roman qui est tout simplement magnifique, la plupart des thèmes abordés dans le livre décrivent parfaitement l’ambiance et les émotions que nous pouvons retrouver dans ce pays. L’auteur nous a fait part de ses retrouvailles avec son pays par certains événements qui lui sont arrivés durant sa jeunesse, mais également à son retour. Par exemple, l’odeur du café que sa grand-mère se servait chaque matin, le soleil frappant aussi fort sur les paysans depuis son jeune âge et les nombreuses superstitions que nous pouvions retrouver dans le pays. De plus, j’ai affectionné ce roman, entre autres, à cause du côté science-fiction qui entoure les superstitions dans ce pays, comme les morts-vivants, le vaudou et les fantômes… Dany Laferrière est confronté à plusieurs personnes dans le livre, mais sa mère le prévient de faire attention, car la plupart seraient en effet morts-vivants. En conclusion, Pays sans chapeau est une oeuvre que je recommande énormément entre autres à cause que c’est très bien écrit, mais, aussi, car les thèmes abordés reflètent parfaitement l’image du pays, ce qui apporte plein de connaissances sur la culture haïtienne pour un nouveau lecteur.

Rédigée par Emrick Jean-Paul, 24 Février 2021.