Le Médecin d’Ispahan

Auteur : Noah Gordon

Maison d’édition de la version originale : Simon et Schuster

Maison d’édition pour la version française : Livre de Poche

Année de parution : 1986


Résumé:

Ce récit historique des plus enlevants met en vedette nul autre qu’un jeune garçon nommé Rob. Tout au long de l’histoire, nous sommes témoins de son évolution en tant qu’individu tant au niveau social qu’intellectuel. Jeune orphelin à seulement 9 ans, notre héros aura la chance d’être adopté par un homme d’exception, « Le Barbier-Chirurgien ». Ce personnage excentrique prendra le jeune homme sous son aile et l’aidera à s’envoler dans la grande aventure de la vie. Au fil du temps, Rob se rend compte qu’il possède une sorte d’intuition au niveau médical. Il sait avec certitude quand un patient va trépasser. Arrivé à l’âge adulte , i l souhaite réaliser son rêve le plus cher qui est de devenir médecin. Les seules institutions possédants le programme adéquat dans ce roman médiéval étant situées au Moyen-Orient, il devra faire face à de multiples obstacles pour concrétiser son choix de carrière.

Critique:

Pour ma part, je dirais que ce récit n’a rien à envier aux autres. Les péripéties abondantes et diversifiées donnent une durée de vie étonnante à ce roman d’une qualité impressionnante. La temporalité des événements a été maintenue de sorte à ce que l’histoire se rapproche le plus possible des réalités quotidiennes de l’époque.

La variété des personnages autant au niveau psychologique que social est incroyable. Cette caractéristique donne de la vie à cette ouvrage qui, je pense, serait autrement monotone. Le fait d’accompagner le personnage principal tout au long de sa vie nous permet de nous attacher à cet individu haut en couleur et tout aussi aimable que téméraire. L’auteur a parfaitement su comment marier personnages principaux et figurants afin de les montrer en tant qu’égaux, ce qui rend l’univers des plus réalistes.

Ce que je déplore de certaines histoires est que parfois les personnages principaux sont considérés pratiquement comme des êtres suprêmes par rapport aux figurants. Je suis d’accord sur le fait qu’ils occupent des places importantes dans l’aventure mais leur vies semblent parfaites bien que tout le monde sait que la vie n’est pas toute rose. Dans ce roman, cette manière de faire du personnage principal un idéal à atteindre pour les autres individus a été abandonnée afin de faire place à un réalisme plus poussé. Tout le monde a des moments difficiles.

L’aventure se déroulant à plusieurs endroits, elle nous offre une diversité de cultures ahurissantes car partout où notre héros passe, nous pouvons remarquer les subtilités de l’ambiance qui l’entoure.

L’intrigue est également absolument prenante, non pas par le suspense qui s’y trouve mais principalement en raison des détails et des revirements de situations qui s’y déroulent. Les rebondissements sont tout aussi surprenants que magnifiques et l’action n’y manque pas. C’est pourquoi je recommande fortement la lecture de ce roman historique.

Rédigé par Marc-Antoine Boizard, 15 mars 2019

2 réflexions au sujet de « Le Médecin d’Ispahan »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *